L’aqueduc d’Ansignan, ce joyau du Fenouillèdes et du département, n’a pas fini de faire couler de l’encre. Depuis la création de l’association Ansigna/muse, chère au cœur de Lyliane Cardona, les initiatives n’ont pas cessé. Elles ont été multiples et variées

 

Ainsi, le regard de Stéphane Berne s’est-il finalement porté sur ce monument de notre patrimoine qu’il est nécessaire aujourd’hui d’entretenir pour que son témoignage de millénaires passés, soit présent pour des siècles et des siècles. La Fondation du patrimoine aidera à hauteur de 300 000 euros dans la consolidation de cette œuvre magnifique.

Dans les prochains jours, de nombreuses initiatives

En ce début de semaine, le site a été occupé par les chercheurs pour reprendre des travaux de datation qui avaient commencé voici une trentaine d’années. C’est Philippe Davos, aujourd’hui directeur de recherche au CNRS, qui avait déjà ponctué de la meilleure manière cette datation, qui était de retour sur ces lieux encore emplis de cette ambiance mystérieuse du temps passé.

Les retrouvailles avec Roland Salguero, artisan précieux du travail entrepris, ne peuvent qu’apporter le meilleur prolongement dans ce labeur combien utile pour notre connaissance. Philipe Davos était accompagné par Théo, jeune étudiant préparant sa thèse. Il la concrétisera en prenant comme référence l’aqueduc. Nous lui souhaitons pleine réussite dans ses études empreintes de cette passion qui fait avancer le monde.

Une conférence instructive

Ainsi, nous découvrons que deux systèmes existent pour dater les époques de constructions. La datation des briques par archéomagnétisme et la datation des briques et des mortiers par luminescence. Deux méthodes qui seront largement développées, expliquées, au cours de la conférence. Le public attentif, réceptif, n’a pas manqué d’intervenir dans le débat avec des questions les plus pertinentes, auxquelles les réponses ont été apportées.

En fait, nous sommes vraiment au cœur de la science au service de l’homme. À ce dernier de savoir prendre appui sur elle pour adapter, à tous les niveaux, les décisions adéquates.

C’est ce samedi 16 septembre à 11H, que le geste de la “Mission Berne” sera salué au pied de l’aqueduc. À cette occasion, de nombreuses personnalités sont annoncées.

Le lendemain, dimanche 17 septembre, ce sera au tour de l’association Ansigna/muse de recevoir celles et ceux, qui au fil des ans, sont devenus ses amis. Ainsi, les artistes, les chroniqueurs, les chanteurs, les choristes, toutes celles et ceux, qui à un moment ont participé à mettre sur le devant de la scène l’aqueduc, notre patrimoine, pourront se retrouver pour une journée amicale, festive et conviviale. Le rendez-vous est déjà pris !

L’aqueduc d’Ansignan et tout son environnement, restent encore pleins de mystères. Gageons que tout sera mis en œuvre pour les mettre à jour pour notre plus grand bonheur à tous.

 

Joseph Jourda