(Communiqué)

 

La fédération du PCF66 nous communique avec prière d’insérer :

 

“Comme indiqué lors de la présentation de ses quatre candidats pour les sénatoriales de 2023 dans les Pyrénées Orientales, la direction fédérale du PCF a organisé des rencontres avec l’ensemble des organisations politiques membres de la NUPES (LFI, EELV, Génération S, PS).

Celle-ci ont permis d’échanger sur les perspectives de rassemblement pour cette élection à laquelle participeront les grands électeurs désignés par les conseils municipaux le 9 juin.

Pour les communistes il est important que les aspirations populaires portées dans les luttes sociales en cours soient portées par des candidats qui les soutiennent et d’empêcher l’élection de sénateurs RN dans le département.

Malheureusement cette possibilité existe avec l’élection d’une municipalité RN sur Perpignan et les manœuvres de recomposition menées par certains dirigeants de la droite locale.

C’est pourquoi la fédération du PCF a proposé à ses partenaires de la gauche départementale de travailler sur un programme qui agrège aux propositions nationales des actions et des axes de campagne plus locaux (transport, santé, respect des collectivités locales, politique de l’eau…) qui montrent et permettent le rassemblement à partir des préoccupations de terrain de nos concitoyens.

Dans cette perspective, les candidats de gauche quels qu’ils soient, seront les porteurs d’une volonté politique commune pour notre territoire et ses habitants.

Concernant la désignation des candidats, les communistes ont confirmé que toutes les options étaient ouvertes pour permettre en septembre l’élection d’un ou deux sénateurs de gauche dans les Pyrénées-Orientales.

Les différentes délégations ont indiqué faire remonter les propositions dans leurs instances locales et nationales.

En attendant les prochaines rencontres, la direction fédérale du PCF66 précise que contrairement à des déclarations rapportées dans la presse locale, aucun accord n’est aujourd’hui passé avec l’un ou plusieurs partenaires de la gauche départementale”.

Perpignan, le 5/06/2023