(Vu sur la Toile)

 

Plaintes contre Benoît Jacquot et Jacques Doillon : Anny Duperey dénonce une “chasse aux sorcières tardives”
(Article de Magali Rangin • Rédaction de BFMTV)

 

 

BFMTV.- La comédienne Anny Duperey a réagi ce samedi sur RTL aux récentes accusations à l’encontre des cinéastes Benoît Jacquot et Jacques Doillon, estimant tout cela “extrêmement exagéré”.

“Je vais me faire taper dessus, mais je pense que tout ça est extrêmement exagéré”, a-t-elle déclaré, ajoutant : “Quand même six ans avec un réalisateur… Sous emprise, je veux bien, mais quand même consentante, non? Je ne sais pas trop quoi penser de ce truc-là, mais je n’aime pas trop ces chasses aux sorcières tardives comme ça”.

“Admettons que certains hommes aient été, effectivement, des prédateurs comme ça. Mais ils ont fait parfois de belles œuvres, et je n’aimerais pas du tout qu’on condamne leurs œuvres en même temps que l’homme”, a également indiqué Anny Duperey sur RTL.

 

Accusations d’abus et de violences

 

Jacques Doillon et le réalisateur Benoît Jacquot ont été visés cette semaine par une plainte de Judith Godrèche et une enquête a été ouverte.

Invitée jeudi sur France Inter, l’actrice de 51 ans a réitéré ses accusations d’abus et de violences contre Benoît Jacquot, qui l’a dirigée à l’écran et a entretenu durant plusieurs années, sans se cacher, une relation avec elle à partir de ses 14 ans, alors qu’il en avait 39.

Les investigations, confiées à la Brigade de protection des mineurs, portent “sur les infractions de viol sur mineur de 15 ans par personne ayant autorité, viol, violences par concubin, et agression sexuelle sur mineur de plus de 15 ans par personne ayant autorité”, selon le ministère public.

“L’ensemble des faits dénoncés a eu lieu entre 1986 et 1992”, a précisé la même source.

Judith Godrèche a aussi mis en cause Jacques Doillon, 79 ans. En évoquant des faits qui remonteraient au tournage par ce dernier de La fille de 15 ans, sorti en 1989. Un film tourné alors que Judith Godrèche avait cet âge, et était en couple avec Benoît Jacquot.

Jacques Doillon a dénoncé vendredi des “mensonges” et dit se tenir à la disposition de la justice, dans une déclaration transmise à l’AFP. Quant à Benoît Jacquot, il a assuré auprès de Télérama avoir entretenu avec Judith Godrèche “une histoire d’amour consentie”.

(Source BFTMV)