Le défi était audacieux et ambitieux d’inviter l’ancien ministre tunisien de l’Éducation, Hatem Ben Salem, pour animer une conférence à Perpignan. Samia Selmani, présidente-fondatrice de Méditerranée Plurielle, a organisé et concrétisé ce défi sous l’égide de son association, au lendemain de la Journée internationale pour la lutte contre les violences faites aux femmes et dans le cadre du cycle d’événements consacrés à ce sujet

 

Dimanche 27 novembre 2022, à 16H, à l’hôtel Pams à Perpignan, s’est tenue une riche conférence menée d’une main de maître par Hatem Ben Salem, un conférencier à l’envergure internationale, mais à la dimension de taille humaine.

C’est devant une salle comble et des internautes en masse – retransmission en direct sur le compte Facebook de Méditerranée Plurielle -, que Hatem Ben Salem, a animé la conférence sur  » Le rôle politique de la femme dans le renforcement des démocraties naissantes ».

La femme peut-elle avoir un rôle politique majeur dans le renforcement des démocraties naissantes ? On retiendra en préambule cet extrait : « Je suis présent parmi vous pour débattre d’un sujet, qui au cours de toute ma vie, m’a paru essentiel. Le plus grand défi que l’on a vécu depuis notre jeunesse, c’est justement le défi de mettre la femme au centre de tous les choix stratégiques que peut avoir un État’‘.

De gauche à droite : Marie-Laurence François, conseillère régionale, Hatem Ben Salem, ancien ministre tunisien de l’Education, Samia Selmani, présidente-fondatrice de l’association Méditerranée Plurielle.