La nouvelle se répand sur tout le boulevard Georges Clemenceau… Dès l’annonce de l’ouverture de la très attendue Ecole 42, il y a quelques mois, les locaux dudit boulevard ont été pris d’assaut, mais comme le dit si bien le proverbe : « vite et bien ne s’accordent guère » !  En voilà une preuve bien réelle…

Des locaux qui ont été loués il y a à peine six mois d’ici, sont pour certains à nouveau placés sur le marché immobilier et pour d’autres en attente de vente de leur fonds de commerce.
L’exemple du magasin CBD qui avait ouvert et qui n’a pas fonctionné illustre ce contexte.

D’autres commerces, de restauration rapide notamment, comptent fermer également à la vue du nombre croissant de la prolifération de ces lieux qui plonge le secteur dans une concurrence acharnée ; beaucoup ne peuvent plus tenir à l’issue de la saison estivale.

L’Ecole 42 ne fonctionnant pas encore, les commerces n’ont pas résisté en attendant les élèves ou, plutôt, autaient-ils eu les yeux plus gros que le ventre, en voyant leur part du gâteau espérée fondre comme neige au soleil ?
Une nouveauté, peut-être, en lieu et place de la boutique CBD : un loueur de vélos, déjà implanté au parc Ducuq, a visité les lieux. Il serait intéressés pour venir s’installer au centre-ville, notamment sur le boulevard Clemenceau. Une idée soutenue par les riverains du boulevard.

 

J.P.