(Communiqué)

 

-“La France Insoumise / NUPES exprime sa plus vive indignation à la suite du traitement ignoble réservé aux dirigeants des organisations syndicales représentatives à l’occasion de leur audition ce mercredi devant la Commission des affaires culturelles et de l’éducation de l’Assemblée Nationale

 

Des députés de Renaissance et du Rassemblement National ont, de manière décomplexée, proféré des propos indignes particulièrement méprisants et humiliants.

En cette occasion, un « arc autoritaire » s’est clairement dévoilé, pour le pire et l’ignominieux. Les députés des groupes Renaissance et Rassemblement National se sont retrouvés en phase pour infliger en chœur aux représentants syndicaux une forme de « maltraitance démocratique dégradante ».

Cet arc autoritaire n’a décidément rien de républicain. En témoigne cette nouvelle dérive de nature pleinement illibérale. Il s’agit d’une saillie supplémentaire à l’encontre des corps intermédiaires, du dialogue social et de la démocratie.

La Macronie n’est absolument pas le rempart contre l’extrême droite qu’elle affecte de temps à autre d’être. Visiblement, toutes deux possèdent un très gros et récurrent problème avec l’Ecole de la République !”.

Francis Daspe, animateur de La France Insoumise / NUPES

Auteur de « Blanquer à l’assaut de l’école de la République. Chronique militante d’un casse et d’une casse. » (Eric Jamet éditeur, décembre 2021)