(Communiqué)

 

Violences faites aux femmes – Maisons de prévention et de protection des familles de la gendarmerie des Pyrénées-Orientales

 

Préfecture, Perpignan.- Rodrigue Furcy, préfet des Pyrénées-Orientales, s’est rendu samedi 26 novembre à la Maison de prévention et de protection des familles (MPPF) de Perpignan au groupement de la gendarmerie des Pyrénées-Orientales.

Depuis le Grenelle des violences faites aux femmes, d’importants progrès ont été réalisés dans le département :

• 100% des gendarmes affectés dans l’une des brigades des Pyrénées-Orientales sont formés à la question des violences et à l’accueil des victimes;
• Une intervenante sociale en gendarmerie intervient dans la durée pour accompagner les victimes (violences conjugales, conflits familiaux, enfance en danger) ;
• Les gardes à vue ont été systématisées dans les cas de violences;
• Le partenariat avec les associations s’est fortement développé.
La MPPF qui est le point d’entrée unique du groupement de gendarmerie départementale des Pyrénées-Orientales pour tous les acteurs chargés de la prévention, du suivi et de l’accompagnement des victimes tient un rôle clé dans le dispositif mis en œuvre par la gendarmerie dans ce domaine.

Outre la multiplication des actions de prévention sur le terrain et l’appui aux gendarmes dans les brigades, la MPPF contacte aujourd’hui chaque victime ayant déposé plainte sur le département afin de lui proposer un suivi personnalisé. L’unité comporte également dans ses rangs une intervenante sociale qui est en mesure d’orienter les victimes vers les différents services sociaux afin que des solutions d’urgence puissent le cas échéant être trouvées. Depuis le début de l’année 2022, 608 victimes ont ainsi été rappelées.

Les forces de sécurité sont pleinement engagées dans cette lutte contre les violences conjugales et familiales ».