(Communiqué)

« Vous pensiez les sommets de l’ironie atteints (ou le comble de l’ignominie). Pas du tout, il vous manquait encore ça !

https://www.cerema.fr/fr/actualites/cerema-accompagne-departement-pyrenees-orientales-reemployer

Le Cerema, centre d’expertise technique de l’Etat et des collectivités, propose de retirer 50 000 m3 de matériaux du port de Port-Vendres, semble-t-il en réponse à une demande du Conseil départemental.

Ces matériaux pourraient être utilisés pour construire des routes (ou autre chose, s’ils trouvent preneur). C’est de « l’économie circulaire », c’est le Cerema qui le dit et le slogan du Cerema est « Climat et territoires de demain ».

La preuve que ça marche. « Le stock de sédiments présent sur le site » – parfois appelé Tombeau de Vénus, car contenant des traces de l’histoire antique de Port-Vendres -, représentait 2 500 m3… Il a été incorporé dans le nouveau tronçon de la RD-914, 550 m de raccordement à l’échangeur de Port-Vendres, en cours de réalisation.

C’est-à-dire moins de 500 m3 incorporés dans une masse trente fois plus grande. Vous parlez d’un apport décisif !

Imaginez le bilan environnemental de l’opération « Valorisation des sédiments du port » : bateaux de dragage, engins de manutention, tri et traitement, lavage à l’eau douce. Encore une folie (pas très) douce !

A propos de bilan, la nouvelle RD-914, c’est des dizaines d’arbres arrachés et des engins de chantier qui auront tourné (gazole brulé et CO2 émis) pendant un an pour casser une colline et combler deux talwegs. Afin de rectifier trois virages.

Coût annoncé, sept millions d’euros, alors que l’on pouvait juste élargir la route sur 150 mètres… ce qui a été fait avant même que le nouveau tronçon soit raccordé.

Mais avec l’opération « Valorisation des sédiments du port », ils peuvent faire coup double : avoir des matériaux pour combler l’anse des Tamarins et faire disparaître tout vestige archéologique du port.

Prennent-ils véritablement les Port-Vendraises et les Port-Vendrais pour des imbéciles ?

Nous vous souhaitons un bon dimanche ! ».

Association Port-Vendres et les Port-Vendrais