Philippe Englebert, Conseiller entreprises du Président de la République, à la rencontre de l’écosystème startup régional

 

Le Pôle Action Média a réuni une centaine de personnes ce vendredi 4 février à la Cité Digitale du Soler pour débattre des startups en France, avec comme invité d’honneur Philippe Englebert, Conseiller entreprises, services financiers, attractivité et export du Président de la République française, Emmanuel Macron

 

 

Durant toute la soirée, le conseiller du Président a pu ressentir tout le dynamisme de l’écosystème entrepreneurial et innovant de la Région. Il a notamment souligné l’importance des synergies entre acteurs publics et privés tels que le Pôle Action Média, qui permettent l’émergence de projets structurants comme la Cité Digitale du Soler.

La première table ronde dédiée au rôle des institutions publiques dans l’émergence des startups a ouvert la soirée, animée d’une main de maître par le journaliste Loïc Escorihuela et la société Pôle Production.

Les intervenants, dont Hélène Billes-Bobo et Xavier Bernard Sans, ont explicité leur rôle et rappelé l’emplacement géostratégique de Perpignan au cœur de l’Eurorégion et de hubs technologiques tels que Toulouse, Montpellier et Barcelone. Ils ont aussi souligné l’importance de la labellisation FrenchTech et les opportunités de financements européens.

-“Le numérique, c’est l’avenir de toutes les filières” : a indiqué Marc Sztulman, Conseiller régional délégué au Numérique pour tous : “le POC (Proof of Concept) n’est plus l’objectif final mais celui de se développer rapidement sur les marchés”.

-“78 000 créations d’entreprises dont 2000 entreprises innovantes ont vu le jour en Occitanie en 2021” a précisé Christelle Mathieu de l’agence AD’OCC, ce qui implique d’énormes besoins en accompagnement.

La deuxième table ronde dédiée aux acteurs privés dans le développement des startups a ensuite pris le relais.

Pour la dirigeante de startups Annabel Levert, les acteurs publics ont un rôle prépondérant dans l’accompagnement de la R&D, mais elle n’a pas manqué d’interpeller le conseiller du Président sur la flexibilité et la réactivité nécessaires de la part de l’Etat.

Les financeurs n’étaient pas en reste avec Benoît Viguier de la Banque Populaire du Sud, qui a expliqué l’évolution de la banque pour parler le même langage et accompagner les startups au plus près.

De son côté, Christine Rey de l’IDEM Creative Arts School a témoigné de son expérience pour adapter ses formations et répondre aux besoins des entreprises en perpétuels évolutions.

Le débat a permis ainsi d’éclairer le rôle des acteurs privés pour les startups et les enjeux à venir : “Un défi climatique et un enjeu fort de réactivité” a soutenu Julien Reau, Directeur Innovation chez TransDev, qui a pu mettre en avant le rôle de ce grand groupe international comme terrain d’expérimentation et partenaire pour le passage à l’échelle des startups.