(Photo : Chantal GOMBERT et Michèle FABRE).

 

Dans son introduction , Chantal GOMBERT, élue maire du quartier, s’est plu à raconter l’histoire de cette dénomination pour le Jardin, en excusant Jean-Marc PUJOL, maire, lequel au même moment présidait un conseil communautaire de la communauté urbaine Perpignan Méditerranée Métropole (PMM).

Le 5 juin 1916, à Verdun, l’aspirant Léon BUFFET, alors à la tête d’un groupe d’une centaine d’hommes, avait pour mission de les exfiltrer du fort de Vaux assiégé par les Allemands. Cela fait prêt d’un siècle !

Sa mission accomplie, il rend compte au commandant du secteur de la situation désastreuse du fort de Vaux. Une contre-attaque est décidée mais le fort devra tenir jusque-là et participer ensuite à la réussite de la contre-attaque.

Comment faire passer les ordres jusqu’au fort ? L’aspirant BUFFET se dévoue.

Ayant déjà réalisé l’exploit de sortir vivant du fort il fait maintenant preuve d’héroïsme en acceptant de regagner le fort pour y transmettre les ordres. Et il y parviendra. (Pour la petite histoire le fort se rendra quelque jours plus tard au Allemands qui rendront aux soldats français les honneur en présentant les armes à leur sortie du fort).

Ce que fort peu d’habitants du département des Pyrénées-Orientales savent, c’est que – comme l’a rappelé avec force et détails Chantal GOMBERT – “ce héros de la France terminera sa vie ici à Perpignan, où il est enterré au cimetière Saint-Martin (…). C’est un immense honneur de lui rendre un nouvel hommage aujourd’hui en inaugurant ce jardin qui lui est dédié. Et afin que sa mémoire soit respectée de longues années encore, la Ville de Perpignan a rénové et embelli le jardin au cœur du quartier Saint-Assiscle (…)”.

Le coût global du réaménagement s’élève à 54 900 € TTC.

Autre anecdote racontée par les habitants du quartier, à l’origine ce jardin a entièrement été créé, grâce à chacun des propriétaires mitoyens qui auraient donné une portion de leurs parcelles à la Ville, afin d’avoir ce petit havre de paix, le jardin Buffet, niché au cœur du vieux Saint-Assiscle.

Un équipement de proximité vecteur de vivre ensemble au cœur de votre quartier sur lequel nous veillons à investir afin d’y maintenir un confort de vie… Le parvis des Arlequins, la Passerelle, le jardin Duprès, bientôt le terrain F. Reichel…

Comme le soulignait Chantal GOMBERT, maire des quartiers Ouest  à l’initiative de cette rénovation  : “Les nounous, les mamans, les grands parents pourront regarder les enfants  jouer, rire et s’épanouir pour devenir à coup sûr… les héros de demain, tel l’aspirant Buffet ! “. Elle était entourée pour l’occasion de Michèle FABRE conseillère municipale, et Nathalie BEAUFILS, adjointe à l’éducation, toutes deux  “des régionales de l’étape”, ainsi que Véronique VIAL, conseillère municipale. A noter l’affluence des membres de l’association Saint-Assiscle Demain, avec notamment son président le Colonel Gérard IZERN.

A noter également la présence d’autres présidents d’association comme Francis VISUETTE (tennis de table) ou encore de Hervé CAILLIS, du Parc Ducup.

 

Les riverains du Jardin Buffet enfin réhabilité n’auraient manqué pour rien au monde cette belle inauguration !