Après 20 ans d’élevage dans de vielles barriques de chêne, la voilà partie à la conquête du monde. La Grande Réserve du Domaine Rière Cadène (Rivesaltes Ambré, Solera 20 ans d’âge), qui avait déjà reçu le coup de cœur du Guide Hachette des Vins 2015, est désormais offerte aux plus hautes personnalités politiques et économiques en visite en France.
L’organisation professionnelle chargée de promouvoir les entreprises françaises et de les accompagner dans leur développement à l’étranger, MEDEF International, a choisi en septembre le Domaine Rière Cadène et sa Grande Réserve pour honorer ses invités.
Ainsi, en quelques semaines, la Grande Réserve a déjà été offerte à 6 Chefs d’Etat ou de Gouvernement qui ont emporté avec eux le goût de notre terroir et une invitation à voyager dans l’univers envoûtant des vieux vins doux naturels (VDN) du Roussillon :

– Premier ministre de la République de Corée, M. HWANG Kyo-ahn, 17 septembre 2015

– Vice-Premier ministre de Géorgie, ministre de l’Economie et du Développement durable, M. Georgi KVIRIKASHVILI, 23 septembre 2015

– Président de la République fédérale du Nigéria, M. Muhammadu BUHARI, 5 octobre 2015

– Premier ministre du Royaume du Cambodge, M. Hun SEN, 26 octobre 2015

– Président de la République d’Uruguay,  Tabaré VAZQUEZ

– Enfin, le lundi 9 novembre, elle a été offerte au président de l’Etat plurinational de la Bolivie, Evo MORALES.

 
Pour Jean-François RIèRE, « la Grande Réserve du Domaine Rière Cadène est le fruit d’une vie de vigneron ; des années de travail et de patience préservées dans 800 flacons d’un vin rare et enchanteur ».

En 1988, Jean-François RIèRE, avec Laurence son épouse, succède à son grand-père à la tête du domaine familial créé en 1904 à Perpignan. Lors de ses premières vendanges il constitue la base d’un élevage « Solera » dans les vieilles barriques de son grand-père. Ce procédé de vieillissement en fût consiste à ajouter d’année en année une portion de vin du nouveau millésime. Les anciens millésimes « éduquent » ainsi les nouveaux en transmettant une part des arômes et de la couleur ambrée acquis au fil du temps. Vingt ans plus tard, c’est une échappée belle aromatique… L’abricot sec côtoie les agrumes le cacao joue avec des notes de café, le vieux cuir et la noix complète l’esquisse d’une peinture qu’il vous appartient de continuer à imaginer.