Pyrénées Orientales : Combien de candidats jeunes aux cantonales ?

« En mars prochain, auront lieu les élections cantonales qui permettront aux citoyens de notre département d’élire leurs représentants au conseil général des Pyrénées-Orientales. Une élection importante dans un des départements les plus sinistrés de France.
Une élection éminemment politique , à l’heure où l’ abstention est devenu le premier parti de France.
Importante également pour la majorité de gauche des Pyrénées Orientales et pour sa présidente Hermeline Malherbe car le CG 66 pourrait basculer à droite… voire à l’extrême droite.
Les jeunes doivent s’emparer pleinement de ces élections car le conseil général est un moteur pour les initiatives associatives, pour l’accès au permis de conduire, pour l’insertion professionnelle et l’accès aux premiers emplois…
Ces prochaines cantonales doivent également interpeller la jeunesse de notre département sur la place qui leur est faite dans la politique départementale mais aussi en temps que candidats.
Des questions essentielles qui ne doivent pas être ignorer par les jeunes.
Cette question des jeunes candidats doit interroger les responsables des partis politiques sur le renouvellement de la classe politique vieillissante.
Le conseil général est devenu en quelques années , un véritable « sénat catalan » avec une moyenne d’âge très élevée.
Avec le nouveau redécoupage des cantons, quelle place sera faites aux jeunes candidats par les chapelles politiques locales ? »
Farid Mellal