(Louis ALIOT, FN/ RBM, député européen, conseiller municipal et communautaire de la Ville de Perpignan)

//////////     //////////

 

Louis ALIOT (FN/ RBM), député européen, conseiller municipal et communautaire de Perpignan, avocat de profession, n’a pas tardé à répondre aux attaques personnelles contre lui de Brice LAFONTAINE (UC/ Unitat Catalana, parti indépendantiste catalaniste), adjoint au maire LR/ Les Républicains de Perpignan, sapeur-pompier de profession.

 

“M. LAFONTAINE est un a.. qui a mis trois jours pour pondre son œuf nauséeux.


J’ai simplement posé des questions à la Commission Européenne, j’attends des réponses. La France contribue au budget européen pour 20 milliards d’Euros. Ce n’est pas pour financer l’indépendantisme d’une manière ou d’une autre et les délires de la crypto-communistes de la CUP.


Mais je vois bien que cet élu a d’autres desseins. Il profite du système électoral français mais rêve de vivre dans une Catalogne indépendante, dont il pense à terme que Perpignan pourrait faire partie. Au regard de son arrogance, j’ai bien peur que la république qu’il appelle de ses voeux soit une République populaire comme en Chine et où on ne pourrait poser aucune question sous peine d’internement.


La vérité c’est que LAFONTAINE est un nationaliste extrémiste, un tantinet racialiste – Je n’oublie pas que le président d’Honneur de son groupuscule, Jaume ROURE, avait déclaré contre le Traité des Pyrénées : “Je défends le sang qui coule dans mes veines (…)”. Le “sang” rien que ça !… Heureusement que Le FN ne tient pas ce genre de propos !

 

La vérité c’est que LAFONTAINE est bien planqué au sein de la République Française et à la mairie de Perpignan en rêvant de la faire exploser par son sécessionniste pour l’instant dissimulé”.

 

NDLR. L’opinion de Louis ALIOT sur ce sujet semble d’ailleurs prendre forme dans la Majorité municipale LR (Les Républicains)…

 

(Brice LAFONTAINE, UC, adjoint au maire de Perpignan, conseiller communautaire)