Toute occasion est bonne – et pas seulement un simple prétexte – pour réunir des amis dans son antre de la Ferme de Découverte Saint-André*. Récemment, Hubert Levaufre réunissait une poignée d’amis pour une « castagnède » autour bien évidemment d’une grande poêlée de châtaignes… accompagnée une excellente charcuterie et de bons vins du cru !

 

Rencontre avec Hubert Levaufre, fondateur, entr’autre, de La Ferme de Découverte* à Saint-André. Le personnage mérite incontestablement le détour. Affable et sympathique, jovial épicurien, curieux de tout et de tous, sous ses airs débonnaires, il est un redoutable bizness man

 

De boss au staff… il fait le job !

 

Ses nombreuses innovations, à Saint-André aujourd’hui, comme hier à Argelès-sur-Mer et demain dans le Lot ou ailleurs, sont là pour le démontrer s’il le fallait encore. Il fait partie de cette génération de commerçants qui ont eu le flair, les bons réflexes et la Passion de faire, d’exercer, de se jeter à l’eau (lire ici de « prendre des risques »). Sur le sol roussillonnais, il fait partie des quelques passionnés – Qu’encore maintenant dans nos structures publiques vieillissantes et obsolètes on ose qualifier « d’Illuminés » -, qui travaillent sur les nouvelles convergences d’un tourisme durable, mettant toute leur énergie à relever les défis que (trop) souvent nos décideurs et décisionnaires ne veulent pas voir en face.

Avec son physique et sa voix, il aurait pu aisément jouer les Caruso sur n’importe quelle scène dans n’importe quel opéra, mais sa Scala à lui c’est l’air du temps, c’est l’envie d’en découdre pour un monde multiforme, constamment en alerte. Hubert Levaufre ne pouvait pas se permettre de garder sa langue dans sa poche, il a décidé de hausser le ton pour de bonnes causes.

 

Et ce n’est pas un numéro de cirque !

 

-Ouillade.eu : comment va votre activité après deux années de crise sanitaire ?

Hubert Levaufre : « Nous allons devoir nous habituer à une succession de crises, maintenant c’est la guerre en Ukraine, le réchauffement climatique… et l’inflation qui revient. Donc pour vous répondre honnêtement, notre activité ne va pas bien. Les ateliers scolaires n’ont pas en 2022 repris leur rythme habituel, alors que cette année le prix des céréales et du foin explose… et encore quand nous réussissons à en trouver ! ».

 

-Ouillade.eu : et malgré cela vous envisagez cette année de rester ouvert à l’année ?

Hubert Levaufre : « Cela représente un coût énorme d’être ouvert tous les jours et toute l’année. Nous nous imposons cette qualité d’accueil permanente car de plus en plus nous accueillons des publics spécifiques (en situation de handicap) et aussi des parents conscients que la médiation animale apporte un équilibre nécessaire à leur enfant.

Même si les gens ont moins de moyens ils continueront à investir dans des loisirs éducatifs et créatifs pratiqués en pleine nature. Le constat est alarmant, les enfants, comme les parents passent trop de temps sur les écrans et plus suffisamment dans la nature, si nous ne réagissons pas, nous allons faire des générations hors sol.

C’est la raison pour laquelle une structure comme la nôtre ne peut pas adopter les mêmes pratiques que les autres sites touristiques et être fermée six mois par an. Croyez-moi, ça serait beaucoup plus confortable pour moi et ma famille, mais un lieu comme le nôtre est devenu indispensable pour certains établissements médicoéducatifs qui viennent de manière hebdomadaire. Nous pourrions même être classé « d’utilité publique ». Ne le crions pas trop fort car « l’argent public n’a plus de limites pour faire concurrence aux structures privées ! ». »

 

-Ouillade.eu : vous en avez déjà était victime ?

Hubert Levaufre : « Pas nous directement, mais certaines sociétés de transport du département oui, et nous avons nous-mêmes été très impactés quand nous avons perdu notre transport TrainBus de la Ferme ».

 

-Ouillade.eu : apportez-vous des réponses à cette société en déliquescence et en recherche de valeurs ?

Hubert Levaufre : « Effectivement les gens souhaitent de plus en plus être éco-branchés, car se connecter à la nature est bon pour la santé, cela devrait être considéré comme un droit accordé systématiquement à nos enfants. Il y a de nouveaux syndromes liés au manque de nature et une perte de connexion avec le milieu naturel que ressentent certains parents. Le syndrome du manque de nature n’est pas encore un état cliniquement reconnu, cependant ce syndrome affecte l’épanouissement, le bien-être spirituel, et nombreux autres domaines, dont la capacité de se sentir vivant ».

 

-Ouillade.eu : quelles conséquences a eu la crise sanitaire sur vos visiteurs ?

Hubert Levaufre : « Elle a accentué plusieurs syndromes à cause des confinements et des couvre-feux. Il y a eu également une information exagérée imposée par les médias mainstream qui ont développé chez beaucoup une « culture de la peur ». La couverture médiatique exagérée a même fait craindre aux enfants et aux parents d’aller dans la nature ou même de sortir de chez eux ! Pour répondre à ce besoin nous avons créé des Pass Petit Fermier, ainsi que des Cartes Familles, qui permettent à moindre coût de venir nous rendre visite comme bon leur semble ».

 

-Ouillade.eu : quelles sont les réponses que vous apportez et pourquoi vous évoquez de plus en plus le terme de « parc pédagogique » pour la Ferme de Découverte Saint-André ?

Hubert Levaufre : « Une nouvelle génération arrive : la pandémie a profondément remodelé le rapport au loisir, et la crise sanitaire a laissé du temps aux « confinés » pour réfléchir à leur projet de vie. Les choix sont en train de se préciser avec la fin de la période d’exception du COVID.

Les deux degrés de température que certains nous promettaient pour 2050, nous voyons aussi que nous y sommes déjà et qu’il faut agir. Le fonctionnement humain doit repartir vers des fondamentaux. Notre Ferme de Découverte est un océan vibratoire d’informations énergétiques et fréquentielles. Nos animaux ont tous grandi en contact avec nos visiteurs, des connections se sont établies, à savoir que chacun de nous influe sur leurs comportements et inversement. Cela peut nous aider à agir en étant plus responsable ».

 

-Ouillade.eu : comment voyez-vous votre avenir ?

Hubert Levaufre : « En améliorant ce monde, que je trouve parfois injuste. Le meilleur moyen d’y arriver c’est d’avoir des équipes motivées, bienveillantes et d’améliorer sans cesse notre Parc Pédagogique en véhiculant des valeurs fortes autour du bien-être animal, mais aussi du bien-être des enfants au sein du monde végétal et animal ».

 

-Ouillade.eu : nous avons appris l’an dernier qu’en pleine crise sanitaire vous ouvririez une deuxième ferme pour véhiculer vos valeurs dans le nord de l’Occitanie ?

Hubert Levaufre : « Effectivement nous l’avons ouvert dans le département très rural du Lot, sur la commune de Saint-Pierre-Lafeuille, car nous devons nous faire connaître pour devenir indispensable pour le milieu éducatif et pour certaines familles ».

 

-Ouillade.eu : à votre âge, tout le monde, ou presque, fait plutôt le choix de partir à la retraite, mais vous vous semblez inaltérable ?

Hubert Levaufre : « Ce n’est pas le moment de capituler, nous sommes sur des grands changements de société, ils seront déterminants !…

Nous devons revenir à des fonctionnements plus raisonnables et moins égocentriques. Il devrait y avoir des milliers de structure comme la nôtre. Ce n’est pas le moment à 63 ans d’être dans le renoncement. Une génération de l’action écoresponsable arrive et notre rôle est de l’aider à sortir des dogmes qui ont tout industrialisé. Dans la nature il n’y a pas une vérité mais des vérités et bien malin celui qui peut affirmer que nous connaissons tout, nous avons beaucoup à apprendre du biomimétisme. Au quotidien la nature est confrontée à bon nombre des défis que nous, les humains, rencontrons dans nos vies. Nous sommes tous soumis aux mêmes lois de la physique, confrontés aux mêmes éléments et nous nous adaptons à eux. La nature est passée maître dans l’art d’utiliser de manière « créative » les lois de la physique à son avantage. En outre, la nature est durable. La nature crée des conditions propices à la vie. Et nous les humains à force de vouloir la dominer nous faisons le contraire. Il y a urgence à s’améliorer, à retrouver de la sagesse…

Le moment est venu de transmettre cette passion de la nature à nos enfants. Il y a dans nos départements quelques passionnés qui travaillent sur les nouvelles convergences d’un tourisme durable, et peut-être que trop peu de médias en parlent… ».

 

Propos recueillis par L.M.

 

*La Ferme de Découverte Saint-André ; le parc animalier s’étend sur trois hectares. Elle propose le nourrissage des moutons, des balades à poneys, des aires de jeux/ pique-niques et autres. Tél. 04 68 89 16 39 et www.ferme-de-decouverte.fr (Route de Taxo d’Amont 66690 Saint-André – près d’Argelès-sur-Mer par Traverse). Billetterie en ligne.