Malgré un petit air vif, le soleil était présent avec ses pales, mais généreux rayons. Les visiteurs semblaient à l’aise en ce début décembre au théâtre de verdure. Le calme de l’atmosphère, semblait se diluer dans les esprits. Sérénité, convivialité, était bien au rendez-vous pour ce marché de Noël 2022.

 

Une bonne trentaine d’exposants ont répondu à l’appel du foyer rural organisateur de cette journée.
Venus pour la plupart des Fenouillèdes, ils montrent ainsi la richesse de notre territoire. Les artisans, les commerçants, les peintres, les créateurs, les amoureux de l’art, réunis sur une même place, voilà de quoi remplir son cœur du baume de l’espoir.

Un grand nombre de participants

Ouvert dès 10H pour toute la journée, le marché de Noël a vu défiler plusieurs centaines de participants venus des quatre coins du Fenouillèdes. Pour certains, c’était l’occasion de retrouvailles, de se raconter les dernières péripéties. Une ambiance de troubadours dirons-nous, de ceux qui colportent les nouvelles de notre ruralité d’un bout à l’autre de la vallée de l’Agly. En ces temps moroses, toutes les bonnes choses sont à prendre, à apprécier avec la plus grande tendresse. En particulier, les nouvelles d’un ami que nous savions dans une mauvaise passe.

Un grand choix d’étals

Ils allaient de celui du marchand de croquants de Saint-Paul-de-Fenouillet, en passant par celui des fleurs en pot et séchées de Montalba-le-Château, sans oublier les magnifiques courges semées, récoltées, transformées, lustrées de la plus belle manière, pour faire un assemblage d’objets qui n’est pas sans nous rappeler le temps passé. En effet, dans une période pas si lointaine, nos anciens, transformaient les courges en réserve d’eau. Qui, un jour, n’a pas eu dans les mains une telle réalisation, un tel objet ? Lorsque ce n’est pas le cas, n’ayons pas peur de dire qu’incontestablement, il manque quelque chose dans la culture générale.
Les peintures étaient également présentes, avec des aquarelles du meilleur effet. À quand une exposition de toiles, réunies sur le même lieu, par des artistes-peintres de notre coin qui pourraient ainsi se retrouver ? Et ils sont nombreux !
Nous n’oublierons pas bien sûr, l’association « Latour au fil des Ans » dont nous avons parlé dernièrement dans ces colonnes et qui ont occupé de la meilleure manière, leur espace réservé. Mais aussi, « le club des cousettes » venu montrer leurs réalisations, mais aussi leur savoir-faire.
Le maire, Marc Carles, qui ne saurait manquer un seul de ces moments dans son village, était radieux à la vue d’une telle ambiance. Comme nous le comprenons !

Et rendez-vous était pris pour l’année prochaine !

Joseph Jourda