(Communiqué)

 


-« Grand succès pour la manifestation « Protégeons la Terre et le Vivant » à Céret !
Au moins six cents personnes se sont retrouvées, dans une ambiance festive, à Céret, ce jour samedi 24 septembre 2022, pour protester contre l’artificialisation accélérée des terres agricoles et naturelles dans notre département, plus d’un demi-millier de personnes soutenues par une action
spectaculaire des activistes d’Extinction Rebellion.

Le projet routier de Céret qui oppose l’association Bien Vivre en Vallespir au Conseil Départemental66 a pris valeur de symbole dans cette lutte.

Les associations en lutte contre l’artificialisation dans notre département se sont organisées en un
collectif appelé VIURE (= « vivre » en catalan). Ce collectif dynamique prévoit d’autres actions sur le
territoire des Pyrénées-Orientales car la mobilisation grossit rapidement en faveur de la défense du Vivant.
Cette manifestation a été l’occasion d’interpeller les élus, à tous les niveaux, pour leur signifier la
lourde responsabilité qui est la leur au moment de faire des choix en matière d’aménagement et
d’urbanisme. L’impact environnemental y est d’une manière générale extrêmement négligé, ce qui
est extrêmement choquant à l’heure du changement climatique et de l’effondrement de la
biodiversité.
Le sous-préfet et le préfet se sont vus remettre une motion leur demandant un moratoire immédiat
sur tous ces projets et leur remise à l’étude en prenant appui, d’une part sur la nouvelle loi « Climat
et résilience » et la circulaire qui l’accompagne, et d’autre part sur l’avis des experts de l’environnement qui tous font part de leur désaccord devant la rapide progression de
l’artificialisation.
Au moment où la vie s’effondre sur terre, une large part de la classe politique ignore les évidences
les plus vitales et les plus incontestables. La mobilisation citoyenne les leur rappellera ».
L’association Bien Vivre en Vallespir