(Capture d’écran TF1 – Le 20H – journal du mercredi 31 août 2022).

 

Louis Privat, le dynamique, sémillant et attachant fondateur du célébrissime restaurant « Les Grands Buffets », à Narbonne, mondialement (re)connu, a fait une brève réapparition, hier, au 20H de TF1, dans le cadre d’un reportage sur le pouvoir d’achat des salariés suite aux nouvelles mesures prises par le gouvernement français

 

Après avoir alimenté un feuilleton de l’été pour le moins inattendu et croustillant, nous étions sans nouvelles de Louis Privat, sans (aucun) doute parti en vacances comme tout le monde.

Rappelons le synopsis : le fondateur et animateur des « Grands Buffets » souhaite tourner la page de La Narbonnaise pour s’installer ailleurs, mais pas trop loin, dans un triangle qui grosso modo serait délimité par les villes de Carcassonne (11), à l’ouest, Béziers (34) à l’est et Perpignan (66), au sud. Et, condition sine qua non : la commune qui accueillera le projet des futurs « Grands Buffets » devra obligatoirement être située à proximité d’une sortie d’autoroute.

Avec l’amicale complicité des médias locaux, en formidapplé, astucieux et artificieux homme d’affaire, le tout enrobé d’une habile diplomatie économique – il vendrait du sable à un bédouin ! – Louis Privat a donc fait toute la période estivale durant monter les enchères communales dans les départements concernés, l’Aude, l’Hérault et les P-O, jusqu’à faire intervenir médiatiquement la présidente de la Région Occitanie/ Pyrénées-Méditerranée herself, la socialiste Carole Delga, qui s’en est donc mêlée plus ou moins (mal)adroitement, ainsi que le président de la CCI’11… et pas que ! Drôle de solidarité territoriale…

On attend maintenant le verdict, avec « Grande Impatience ».

 

L.M.