COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Paris, le 30/01/2023

ARNAQUES VIGNETTES CRIT’AIR : LE MINISTERE DE LA TRANSITION ECOLOGIQUE ET DE LA COHESION DES TERRITOIRES APPELLE A LA VIGILANCE

Face à la multiplication des arnaques aux vignettes Crit’Air ces derniers jours, le ministère de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires invite les usagers à la plus grande prudence.

 

Le certificat qualité de l’air Crit’Air est une vignette sécurisée, à coller sur le pare-brise du véhicule, obligatoire pour circuler dans les zones à faibles émissions mobilités (ZFE) instaurées dans certains territoires, ou pour circuler lors d’un pic de pollution en cas de mise en œuvre de la circulation différentiée par la préfecture. Elle est au prix fixe de 3,72 euros et pour l’obtenir il est nécessaire de se connecter au seul et unique site officiel du Gouvernement : https://www.certificat-air.gouv.fr/

Les arnaques aux vignettes Crit’Air existent depuis 2017 mais se sont particulièrement développées depuis la fin de l’année 2022.

Deux modes opératoires ont été observés :

  • La création d’un faux site internet bien référencé reprenant les codes visuels du Gouvernement ;
  • et la technique du « phishing » (hameçonnage) par SMS ou mail qui redirige les usagers vers des sites frauduleux.

Le ministère invite donc les automobilistes à être extrêmement prudents face à ces escroqueries et rappelle que :

  • Le site officiel Crit’Air du ministère n’envoie pas de message SMS aux usagers pour acheter des vignettes ; le Gouvernement, le Ministère ou la Préfecture non plus ;
  • il n’existe qu’un seul site officiel : https://www.certificat-air.gouv.fr/ ;
  • et une vignette Crit’Air coûte 3,72 euros pour un véhicule immatriculé en France, rien de plus.

En parallèle, afin de lutter contre les risques d’arnaques à la vignette Crit’Air, le Gouvernement a activé plusieurs leviers :

  • Une veille sur Internet en lien avec la vignette Crit’Air a été mise en place pour limiter la portée des sites malveillants ;
  • Dès leur identification, l’Etat et ses agences font fermer les sites malveillants ;
  • Une sensibilisation des collectivités qui communiquent sur les vignettes Crit’Air est également réalisée par l’Etat afin de diffuser l’information au plus proche des citoyens ;
  • Et enfin, le Gouvernement prévoit au second trimestre 2023 une campagne d’information qui rappellera notamment le site Crit’Air officiel.

 

Si vous recevez un SMS, ignorez-le, ne cliquez pas sur le lien proposé et ne transmettez jamais vos coordonnées bancaires autre part que sur le site officiel https://www.certificat-air.gouv.fr/