Le projet “Savior Waste” remporte le Startup Weekend Perpignan-Méditerranée spécial “Territoires Intelligents”

 

 

 

Après cinquante-quatre heures passées à brainstormer dans les locaux de l’IDEM Creative Arts School, au sein de la Cité Digitale du Soler, le 1er prix va à Savior Waste. Une solution innovante permettant de récupérer les fruits et légumes voués à la destruction dans les plateformes logistiques afin de les réinjecter dans l’industrie alimentaire.

Depuis 2015, le Pôle Action Média organise le Startup Weekend qui place l’innovation et la collaboration au cœur des projets. Le #SWPerpi, c’est une course de cinquante-quatre heures pour créer une startup en équipe. Une 6ème édition qui avait pour thème les “Territoires Intelligents”.

Un jury de haut vol a pu départager des projets tels que Party Hub (plateforme facilitant la création d’événements privés et la recherche de prestataires) ou encore SciGames (application de mini jeux vidéo permettant d’aider la recherche scientifique en mettant à profit la puissance de calcul de son propre smartphone).

 

 

Remis par la Région Occitanie/ Pyrénées-Méditerranée et la Banque Populaire du Sud, le premier prix va au projet Savior Waste porté par Gérôme Gros. Une solution innovante permettant de récupérer les fruits et légumes voués à la destruction dans les plateformes logistiques afin de les réinjecter dans l’industrie alimentaire. Rien que sur Saint Charles International à Perpignan, cela représente 53 000 tonnes de gaspillage par an.

 

 

Remis par Perpignan Méditerranée Métropole et Eleom avocatsle second prix va à Baladapp porté par Lina Trainini. Une application qui permet de découvrir des itinéraires de balades urbaines ou de randonnées à proximité de chez soi avec d’autres utilisateurs.

 

 

Remis par la ville du Soler et le cabinet B&R Partner, le troisième revient à Lluna porté par Joris Navarro. Un dispositif connecté permettant aux petites communes et aux habitants de faire des économies d’énergies en pilotant les lampadaires via une simple application.

 

Remis par le cabinet de propriété intellectuelle Ardan et la French Tech de Perpignan, le prix coup de coeur du jury va à NoctiLumen porté par Loann Faure. Un système d’éclairage public sans électricité fonctionnant grâce à la bioluminescence générée par des algues et des bactéries.