(Vu sur la Toile)

 

Corse : trois personnes dont une figure nationaliste interpellées et placées en garde à vue dans une enquête pour association de malfaiteurs terroristes
(Article de Franceinfo)

|

 

France Info rédaction.- Trois personnes ont été interpellées et placés en garde à vue jeudi 1er décembre en Corse, a appris franceinfo de sources proches de l’enquête. Parmi elles, Pierre Paoli, un des piliers du mouvement nationaliste « Corsica Libera », précisent des sources concordantes. Les deux autres personnes sont des militants nationalistes. Les interpellations ont eu lieu dans le cadre d’une information judiciaire ouverte à Paris et confiée à un juge antiterroriste pour « association de malfaiteurs terroristes ». Les gardes à vue peuvent donc durer jusqu’à 96 heures.

Sur son compte Twitter, le parti nationaliste a partagé une photo de Pierre Paoli affirmant qu’il avait été interpellé par la Sous-direction anti-terroriste (SDAT) et appelant à un rassemblement jeudi soir à 19H devant le commissariat d’Ajaccio. L’interpellation de Pierre Paoli a également été partagée sur le compte Twitter de « Associu Sulidarita », une association de défense des prisonniers politiques corses.

Pierre Paoli est une figure du parti indépendantiste corse et un proche de Charles Pieri, l’un des cadres de la mouvance clandestine d’après les autorités. Il avait été acquitté en juin 2018 par la cour d’assises de Paris pour des attentats commis en 2012 contre des résidences secondaires sur l’île. Ces interpellations interviennent alors que Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur, est attendu sur l’île les 8 et 9 décembre.

(Source radio France Info)