(Vu sur la Toile)

 

Ils trouvent un chewing-gum mâché dans leur dessert, le restaurant étoilé porte plainte pour diffamation !
(Article de Paul Mehlen • Rédaction 750 grammes)

 

Rédaction 750 grammes.- Si certains sont adeptes du chewing-gum après un repas, d’autres ont fait l’expérience du chewing-gum mâché dans le dessert ! C’est en tout cas ce que prétend ce couple de Montpellier, qui en aurait retrouvé un dans un crumble alors qu’ils déjeunaient dans le restaurant étoilé des frères Pourcel.

Avez-vous déjà fait l’expérience de trouver un corps étranger dans l’un de vos plats au restaurant ? On se souvient par exemple de cette femme qui avait retrouvé une souris écrasée à la place de son steak dans son Burger Quick. Aujourd’hui, c’est une affaire similaire qui anime le parquet de Montpellier, nous rapporte le quotidien régional Midi Libre. En cause, le restaurant étoilé Le Jardin des sens des frères Pourcel, où une cliente assure avoir retrouvé un chewing-gum dans son crumble.

Les faits se seraient déroulés le 13 novembre dernier, à l’occasion d’un anniversaire. Les clients, un chef d’entreprise et sa famille, découvrent un chewing-gum mâché dans l’un des desserts et en informe la serveuse et le chef pâtissier, qui assurent qu’il est impossible qu’un tel manquement puisse arriver dans les cuisines. Après avoir payé la modique somme de 2 500€ pour l’ensemble du repas, l’histoire aurait pu s’arrêter là, mais c’était sans compter les commentaires assassins du client, postés le lendemain sur plusieurs sites.

Sur internet, le client laisse donc plusieurs commentaires haineux, insultant les chefs de “rats cachés au fond de leur cuisine” et dépeignant le lieu comme “le jardin des cauchemars”. Pour répondre à ces attaques, les frères Pourcel ont décidé de porter plainte pour diffamation, expliquant qu’il était impossible, au vu du matériel utilisé et des règles sanitaires, qu’un chewing-gum se soit retrouvé dans l’un des desserts. Durant le procès, qui a débuté ce jeudi 1er décembre, le client détaille la scène : « Mon épouse a porté la cuillère à sa bouche et nous a demandé si nous avions, nous aussi, un chewing-gum dans notre dessert. J’ai discrètement appelé la jeune femme qui nous avait servis. Puis j’ai eu l’impression que les choses s’emballaient”.

D’un point de vue pratique, il est indéniable que le chewing-gum s’est retrouvé, d’une manière ou d’une autre, dans le crumble, une photo attestant des faits. Mais la question que se pose la présidente en charge du dossier est de savoir à quel moment a été ajouté le chewing-gum et par qui. Car ajouter un corps inconnu à un plat afin d’éviter de payer l’addition est un grand classique au cinéma, ça aurait très bien pu inspirer le couple… Le jugement sera rendu le 2 février prochain.

(Source 750 grammes et Midi Libre)