Marie-Claude Grégoire, ancienne maire de Salses-le-Château, a été débouté de son recours en annulation des élections municipales de mars 2014 a Salses-le-Château, a-t-on appris dans la soirée d’hier.

Mme Grégoire avait demandé l’annulation des opérations électorales de la commune de Salses-le-Château (canton de Rivesaltes) du 30 mars 2014, soutenant, entr’autres, que “15 électeurs non domiciliés à Salses-le-Château et non inscrits au rôle de contribuable communal sont pourtant inscrits sur la liste électorale tandis qu’en ont été radiés 5 personnes remplissant les conditions pour être électeurs ; M. Lopez, tête de liste Pour Salses, a élu domicile à son quartier général de campagne sans y être réellement domicilié ; Mme Cindy Chauveau, élue conseillère municipale, est également inéligible n’ayant aucun domicile à Salses-le-Château ; 90 procurations ont été données sur ce scrutin, soit un taux élevé pour cette commune ; un blog injurieux a été tenu par des soutiens de M. Lopez (…)”.

La défense de Jean-Jacques Lopez, maire de Salses-le-Château, conseiller général, a démonté une à une toutes ces accusations, démontrant que la requérante, Mme Grégoire en l’occurrence, “n’établit pas de manœuvre ou d’abus de propagande de nature à altérer la sincérité du scrutin”.

En conclusion donc, la protestation de Mme Grégoire est rejetée.