(Communiqué)

 

 

 

-« Les mutuelles dans le collimateur du gouvernement
Les assurances et les mutuelles nous font supporter leurs risques…

 

Le gouvernement s’intéresse de près aux assureurs qui ne couvrent pas le risque de pandémie pour les professionnels et qui ont décidé d’augmenter leurs tarifs.

Mais qu’en est-t-il de la couverture et surtout des augmentations ubuesques des particuliers, qui comme tous les ans, mais bien plus cette année, vont voir leurs tarifs s’envoler comme jamais. Bien sûr leur réplique est facile « on va réduire la couverture pour que vous puissiez avoir le même coefficient que l’an passé ». Quelle honte !

Nombre de particuliers seront à partir de cette année si compliquée, si problématique, voire dramatique, obligés soit de réduire soit de se passer de mutuelle. Et là, la catastrophe arrive, car sans mutuelle, pas ou peu de soins, même ceux indispensables seront soit remis à plus tard, soit évacués.

Oui, cette logique de nos assureurs est incohérente et discriminatoire.

Le gouvernement doit prendre ce dossier rapidement et exclusivement, et le mener à bout de bras, car lui seul peut et doit agir sur cette tendance exécrable de sociétés assurant leurs bénéfices plutôt que le service aux cotisants, couvrant leurs profits plutôt que le risque.

Encore une fois le MoDEM’66 en appelle à ses députés pour faire remonter la requête ».

Le MoDEM’66