Cela parait incroyable, et pourtant… Aujourd’hui, on peut estimer que près de 3 500 habitants, sur les 12 000 environ recensés à l’année sur l’ensemble du territoire de la commune d’Argelès-sur-Mer, vivent dans le secteur Plage (sites du Racou et de Port-Argelès compris)

 

Preuve de ce dynamisme démographique : une station d’essence (Dyneff), plusieurs restaurants, deux pharmacies – et bientôt une parapharmacie face au parking Les Platanes -, divers commerces et même les deux supérettes (Intermarché et Franprix) fonctionnent à l’année, sans oublier l’agence postale et des établissements de jeux, les cabinets médicaux qui affichent complet, etc.-etc.

Pourtant, dans ce tissu économique et social des plus actifs, l’après-midi hors saison il n’est plus possible d’acheter des cigarettes ! Le seul (et unique) bureau de tabac autorisé à ouvrir à l’année dans la station balnéaire ferme ses portes tous les jours à… 13H !

Les fumeurs, et pas uniquement ceux de havane, se voient alors contraints de prendre le volant pour aller au centre du village, mais comme le stationnement y est impossible il ne reste plus que Saint-André, Sorède… « ou carrément l’Espagne (puisque le tabac y est beaucoup moins cher), c’est aberrant ! », s’indigne l’un d’entre eux.

Afin de palier à cette situation pour le moins surréaliste, Mégane et Ludovic Blondé, les gérants du débit de tabac « L’Ancre du Costa Blanca »*, situé Plage nord dans le centre commercial éponyme, ont décidé de faire circuler une pétition (qui a déjà rassemblé quelque 150 signataires den une semaine) et de saisir la Direction régionale des douanes. Le couple de buralistes a également envoyer un courrier aux élus, aux médias… Ils ont même reçu la semaine dernière le député de la circonscription, Sébastien Cazenove (LaREM), pour lui expliquer la situation : « dans notre commerce, nous possédons plusieurs points essentiels pour nos clients, hormis justement le tabac ; un rayon presse de plus de trois cents mètres linéaires développés et refait à neuf en ce début de saison, un autre rayon librairie, papèterie, carterie, ainsi que jouets, souvenirs et articles de plage. Nous sommes aussi un point de vente complet de La Française Des Jeux (FDJ) avec, dernièrement encore, l’installation de l’Amigo qui est servi dans un espace « coin jeux » à l’écart, avec borne PMU, écran de course par course, avec table et chaises, compte « Nickel », service de cartes grises, téléphonie, diverses recharges, timbres poste, etc.-etc. ».

Le commerce est facilement accessible, même pour les personnes âgées ainsi que celles à mobilité réduite (PMR), grâce notamment à un parking, qui plus est gratuit !

Mégane et Ludovic Blondé ont même modernisé et perfectionné tout le système de sécurité de leur commerce, lequel rend en fait aujourd’hui de nombreux services publics : dernière preuve en date s’il en fallait une : une collaboration avec justement La Poste afin d’implanter à l’année, à L’Ancre du Costa Blanca, un point relais colis. Mais pour cela, pour consolider ces activités diverses et essentielles, souhaitées par nombre de résidents argelésiens : « nous ne demandons qu’à travailler à l’année, qu’à être un commerce de proximité à part entière pour les clients qui vivent ici à l’année, de plus en plus nombreux. Pour que notre petite entreprise soit viable, notre débit de tabac saisonnier doit être transformer impérativement en débit de tabac permanent ».

Affaire à suivre.

 

L.M.

 

*Centre Commercial Le Costa Blanca, boulevard de la Mer, Plage nord d’Argelès (en direction du camping Le Roussillonnais). Le site abrite déjà de nombreuses enseignes connues : la discothèque Pot Chic, les restaurants Le Costa, La Bodega, Le Lamparo…