A l’attention du Maire

 

 

-« Ma chère collègue, mon cher collègue,
À quelques jours de la clôture du recueil des parrainages pour l’élection présidentielle par le Conseil constitutionnel, nous nous trouvons devant un risque démocratique sans précédent.
Comme nous le pressentions, certains candidats, représentant chacun plusieurs millions d’intentions de vote, ne recueillent pourtant pas le nombre de signatures nécessaires pour être admis à concourir.
Leur élimination provoquerait une crise démocratique sans précédent et menacerait la légitimité de l’élection présidentielle dans l’esprit de beaucoup de nos concitoyens.
Cette situation est inacceptable et il nous revient, comme élus et particulièrement comme maires, d’en écarter le risque.
La cause de cette situation, nous la connaissons : nombre d’élus redoutent que leur signature soit interprétée comme un engagement en faveur des candidats en question.
C’est pour sortir de ce piège que nous avons créé l’initiative notredemocratie.fr.
Les élus, en particulier les maires, qui partagent cette préoccupation, au sein du collectif notredemocratie.fr, se déclarent prêts à apporter leur parrainage aux candidats menacés d’exclusion, en tant que garants impartiaux, tout en affirmant ensemble et solennellement qu’une telle signature ne signifie pas soutien.
Cette assurance d’impartialité sera actée par une déclaration solennelle de notre collectif, transpartisan et non-engagé.
C’est une initiative originale, sans précédent, mais qui est la seule à même d’empêcher que se produise un tel traumatisme démocratique, sapant encore davantage la confiance entre citoyens et institutions.
Nous avons déjà l’engagement de plusieurs dizaines d’élus, plus de 80 à ce jour. Mais pour être réellement en situation de sécuriser l’élection, il faut au moins doubler ce chiffre de signataires. Si vous partagez notre conviction, il suffit que vous alliez sur le site notredemocratie.fr et que vous remplissiez le formulaire proposé. Dès les jours prochains, nous organiserons une réunion en visio pour arrêter les modalités pratiques de la déclaration commune d’indépendance et des parrainages.
Je vous remercie de partager notre volonté de garantir notre démocratie, et je vous dis, ma chère collègue, mon cher collègue, mes sentiments bien cordiaux ».

 

François Bayrou
Maire de Pau