Jean-Marc PUJOL, maire de Perpignan, communique :

« Je suis heureux pour les candidats de la Ville qui ont porté les couleurs de Perpignan dans un combat difficile. La solidarité de notre équipe a été reconnue par les perpignanais.

Mon action politique est renforcée malgré le charcutage électoral. Les candidats de la Ville maintiennent le score des municipales. On voit bien que le meilleur moyen de faire barrage au Front National est celui d’une union de la droite et du centre assumée et cohérente.

Pour la première fois depuis vingt ans, la mairie de Perpignan sera représentée par six élus de Perpignan alors qu’il n’y en avait que quatre auparavant, soit une progression de 50%.

Je regrette que Jean Castex n’ai pas trouvé une majorité, mais il est vrai que les dissidences de L’Olivier et les déclarations irresponsables de l’ancien président de l’agglomération de Perpignan (NDLR, Jean-Paul Alduy/ UDI) ont contribué à l’échec des candidats de l’agglomération ».