Dans la soirée d’hier, un Port-Vendrais a été pris en flagrant délit de pissouiller sur deux chalets installés dans le Village de Noël à Port-Vendres ; l’un du Secours Catholique, l’autre de l’association Présence, Ecoute & Réconfort.

C’est grâce au système de vidéoprotection – 41 caméras installés dans la commune, dont 28 autour du port et 13 dans le centre-ville – que l’individu a pu être verbalisé.

Ironie de la petite histoire : l’homme serait un colistier de l’adversaire politique du maire en place qui ne cesse de dénoncer dans son programme… une certaine insécurité ambiante due à l’absence de caméras de surveillance !

Du côté de la municipalité, on se refuse à tout commentaire, si ce n’est à rappeler « Que le système de vidéoprotection qui maille la commune répond au ras-le-bol exprimé par la population face aux actes d’incivisme et de vandalisme à répétition ». La mise en place de ce maillage aurait justement fait reculer cette délinquance.

Vivement que l’intéri-Maire d’Argelès-sur-Mer Antoine PARRA ait le même déclic pour voler au secours des commerçants des allées piétonnes du centre-plage, lesquels en ont leur claque de constater tous les matins en saison que leurs devantures et entrées de boutiques servent la nuit de véritables pissotières.